Actu News AntiVirus, AntiSpam, Cyber Criminalités


jeudi 31 mai 2007

Etude exclusive du Laboratoire de Kaspersky Lab : quelle sécurité des réseaux sans fil et wardriving à Londres ?

Un an après notre première étude sur Londres, nous sommes retournés dans la capitale britannique afin d'obtenir de nouvelles données et d'évaluer les éventuelles modifications. De plus, nous voulions absolument voir si les indices que nous avions relevés en novembre 2006 à Paris étaient toujours les plus impressionnants et aussi uniques ?

Les études fréquentes dans le domaine des réseaux sans fil et des protocoles nous permettent d'obtenir une représentation de la situation réelle des évolutions. Dans la mesure du possible, nous essayons d'aborder ces questions afin d'attirer l'attention des utilisateurs. Notre étude porte principale sur les points d'accès Wi-Fi et les appareils nomades compatibles avec le protocole Bluetooth.

Nous avons déjà publié des compte-rendus sur l'état des réseaux sans fil à Pékin et à Tientsin, des réseaux mis en place lors du salon CeBIT 2006 ainsi que des synthèses sur Londres, Paris et Varsovie.

L'étude a été réalisée entre le 24 et le 26 avril 2007. Les zones choisies furent les quartiers d'affaires de Canary Wharf et de la City ainsi que divers endroits de Londres. L'étude a permis de recueillir des données sur plus de 800 points d'accès. Cette étude ne visait pas à tenter d'intercepter et de déchiffrer le trafic des réseaux sans fil.

.../...

mercredi 30 mai 2007

Keyloggers : principes de fonctionnement et méthodes d'identification

En février 2005, Joe Lopez, un homme d'affaires établi en Floride, entamait des poursuites judiciaires contre Bank of America. Des pirates inconnus avaient transféré 90 000 dollars américains depuis le compte de l'entrepreneur vers la Lettonie.

L'enquête démontra que l'ordinateur de M. Lopez abritait le virus Backdoor.Win32.Apdoor (Backdoor.Coreflood) capable d'enregistrer toutes les frappes au clavier et de les envoyer par Internet aux auteurs de l'attaque. C'est ainsi que les pirates avaient pu obtenir le mot de passe et le nom d'utilisateur de Joe Lopez qui consultait souvent ses comptes de la Bank of America en ligne.

Toutefois, le tribunal refusa d'octroyer des dommages et justifia sa décision en affirmant que M. Lopez n'avait pas pris toutes les mesures élémentaires de précaution lors de la consultation de son compte via Internet : la signature du virus avait été ajoutée aux bases de définitions de la majorité des éditeurs de logiciels antivirus en 2003 déjà.

Joe Lopez avait perdu 90 000 dollars suite à sa propre négligence et à cause d'un keylogger traditionnel.

.../...

jeudi 17 mai 2007

Virus.gr présente son nouveau classement des meilleurs antivirus

Cette année, c??est à Moscou que l??on sabre le champagne?"Na zdorovye!", mister Kaspersky

Le site grec fait un tel plébiscite des solutions du russe Kaspersky que l'on se demande s??il n'y a pas comme une grosse anguille sous la place Rouge.

Enfin, il faut croire que ce n??est pas le cas, puisque Virus.gr revendique une forte indépendance vis-à-vis des éditeurs spécialisés en sécurité informatique?

.../...

vendredi 11 mai 2007

Evolution du malware - premier trimestre 2007

Les experts de la sécurité informatique s'attendaient à ce que l'année 2007 marque un tournant pour l'ensemble de la communauté informatique et plus particulièrement dans la lutte contre les virus informatiques.

Il est fort probable que les auteurs de virus, en 2007, se concentrent sur divers chevaux de Troie capables de voler les informations de l'utilisateur. Les principales victimes seront toujours les utilisateurs des systèmes bancaires et de paiement en ligne ainsi que les adeptes des jeux en ligne. Selon toute vraisemblance, la fusion entre les auteurs de virus et de messages non sollicités va se poursuivre. Le résultat de cette "symbiose" sera l'utilisation des machines infectées non pas pour organiser de nouvelles épidémies ou attaques mais bien pour diffuser du courrier indésirable.

S'agissant des moyens utilisés pour l'intrusion des programmes malveillants dans les ordinateurs, Kaspersky Lab estime que, comme par le passé, le courrier électronique et les vulnérabilités des navigateurs seront les principaux vecteurs. Les modes de propagation des programmes malveillants tels que les réseaux P2P ou les canaux IRC seront utilisés, non pas en masse, mais principalement à l'échelle locale (par exemple, le client P2P Winny, très populaire au Japon, pourrait bien devenir un casse-tête pour les utilisateurs asiatiques en 2007). Les systèmes de messagerie instantanée resteront dans le trio de tête des « armes » les plus utilisées pour les attaques mais nos experts ne s'attendent pas à un renforcement de ce mode de diffusion des virus.

.../...

Les emails sont protegés par la solution (raKoonsKy ) AntiVirus & AntiSpam Kaspersky ( http://antivirus-france.com )

iddn SARL Eur'Net - Vollore Montagne / site déclaré à la CNIL sous le n°76192
Eur'Net RCS Evreux / B 414 642 058 - Mentions Légales
Dernière mise à jour : 29/04/13